Changer son fusil d’épaule

Avant de repartir dans un épisode de mesures sanitaires stéréotypées dont le but est de freiner la propagation des virus (corona et maintenant influenza), il faut vraiment en avoir bien mesuré les effets collatéraux, en particulier chez les jeunes.

« Pour la santé mentale de certains jeunes, le Covid a encore l’effet d’une bombe à retardement » RTBF 07.04.22. ; « Enseignement supérieur: la pandémie a bien eu des effets durables sur le niveau des étudiants » Le Soir 07.04.22 ; « Le syndrome du «visage vide», cette nouvelle pathologie qui touche les ados » 20 minutes 07.04.22.

Sans parler du pass sanitaire (CST), l’inefficace, absurde et dangereux outil d’incitation à la vaccination (justifié en partie par des arguments scientifiques inexacts et en partie par sa mise en place prolongée au niveau européen) qui serait réactivé en cas de retour au « code orange ».

Pour info, ce 8 avril 2022, les contaminations diminuent ainsi que les admissions hospitalières, le taux de positivité et le taux de reproduction Rt, seuls les nombres de décès (toujours décalés dans le temps), de personnes hospitalisées (pour Covid mais aussi avec !) et de personnes en soins intensifs (pour Covid mais aussi avec) sont stables ou en légère augmentation. (Sciensano 08.04.22).

Avant qu’on me traite à nouveau de rassuriste, je précise que ces bonnes nouvelles sont celles du moment et ne préjugent en rien d’une éventuelle recrudescence des infections (à supposer qu’un variant plus agressif survienne, en contradiction avec l’expérience virologique du dernier siècle). En effet, de nouvelles pandémies peuvent apparaître et apparaîtront, mais elles seront le résultat d’une rupture antigénique majeure (antigenic shift) et non plus d’une dérive antigénique progressive (antigenic drift) – telle que l’ont montré Alpha, Delta, Omicron et son dérivé BA.2 – qui s’accompagne d’un affaiblissement de la pathogénicité, même si elle s’accompagne aussi d’une augmentation de l’efficacité et de la rapidité de transmission.

Il est plus que temps de parler de COVID-22 et plus de COVID-19, non seulement ce ne sont plus les mêmes virus qui sévissent mais ce n’est plus la même maladie qu’ils provoquent.

En attendant, redisons-le sans nous en lasser : il faut consacrer ses efforts de santé publique à affronter un nouveau choc qui se produira sans nul doute – même si on ne peut prévoir quand – plutôt que de réutiliser toujours la même recette d’isolement-confinement-fermetures-distanciation, dont les effets collatéraux sont très largement sous-estimés. Et il faut abandonner l’idée fausse que tout sera résolu par des vaccinations massives, non-ciblées et répétitives avec des vaccins inadaptés aux virus respiratoires, zoonotiques, hyper-mutables et donc rapidement immunogéniquement obsolètes.

3 commentaires sur “Changer son fusil d’épaule

  1. c130554

    Merci encore une fois pour la vision que vous nous apportez .
    Mais que dire …que faire …si ce n’est qu’un reconfinement ….une nouvelle fois …va plus qu’attendre la santé mentale déjà fort perturbée de la population .
    Je vous avoue que n’étant pas non plus antivax…je ne saurais plus adhérer à toutes ces mesures …
    Comment faire comprendre à nos dirigeants que ce virus ne va pas s’envoler …mais que l’important est de voir les variants et leur virulence …je me trompe ? Tout cela n’est plus supportable …je travaille en milieu hospitalier et il y a plus de grippe que de covid …
    Je ne comprends pas vraiment ,je ne sais pas ce que cherchent nos dirigeants…
    I.Dardenne

    J’aime

  2. Roberti

    J’espère que dorénavant les autorités suivront les conseils ultra positifs et parfaitement scientifiques de monsieur Rentier.
    Il y va de la santé mentale, physique et psychologique des jeunes et des moins jeunes : arrêtons de massacrer la société avec des contraintes qui font beaucoup plus de tort que de bien.

    Aimé par 1 personne

  3. Michel LECOQ

    Aujourd’hui, le monde entier subit 3 attaques :
    une attaque contre la santé;
    une attaque contre la liberté;
    une attaque contre la science.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :