Le 7 février 2019, le Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles adoptait un décret spécial créant, pour l’enseignement (dont elle était jusqu’à présent à la fois l’organisateur et le régulateur) un pouvoir organisateur autonome, Wallonie Bruxelles Enseignement (WBE), sous forme d’un organisme d’intérêt public (OIP).

Le décret prévoit que WBE sera piloté par un Conseil composé de 16 Administrateurs proposé par les parrtis politiques composant le Parlement, en fonction de la clé D’Hondt.

Le 17 juillet 2019, le Parlement a proposé le nom d’un Administrateur général de WBE: M. Renaud Witmeur, actuellement président du conseil de direction de la Sogepa. L’Administrateur général est le fonctionnaire général chargé de diriger les services centraux de WBE. Le Gouvernement devrait le désigner formellement prochainement. Dans l’attente, il est prévu que le Président du Conseil exerce transitoirement les compétences de l’Administrateur général.

Le Conseil de WBE a été installé le jeudi 22 aout 2019 et il a désigné en son sein un premier Président. Il est composé comme suit:

Mme Séverine ACERBIS

Mme Alexia AUTENNE

M. Christian BEHRENDT

M. Loïc BOSSON

M. Calogero CONTI

Mme Christiane CORNET

M. Luc DE BRABANDERE

Mme Julie DE GROOTE

Mme Camille DIEU

Mme Géraldine MARTIN

Mme Isabelle MAZZARA

M. Baptiste MEUR

M. Bernard RENTIER, Président

Mme Véronique SALVI

M. Bruno STAS

M. Renaud WITMEUR, Administrateur Général (sous réserve de nomination par le Gouvernement de la FWB).

Le Décret spécial permet une réorganisation des services de WBE et une transformation du réseau. Il crée, dès le 1er septembre 2019, une opportunité pour WBE de déployer une vision propre et de se doter d’un vrai pilotage en tant que pouvoir organisateur.

Le Conseil de WBE est déterminé à défendre et promouvoir les intérêts du réseau public et laïc. Il doit d’emblée faire face à un recours contre le financement de ses établissements par une fédération de pouvoirs organisateurs subventionnés. Le ton est donné.

Contrairement à une rumeur vite répandue, WBE ne devient pas un réseau subventionné « comme les autres ». Il est et reste le réseau organisé par la Communauté française et garde ses spécificités. Les relations hiérarchiques avec les ministres de l’Enseignement disparaissent et la tutelle revient au Gouvernement tout entier, représenté par son Ministre-Président.

L’autonomisation de WBE en tant que pouvoir organisateur offre une réelle opportunité d’organiser des services de support de proximité, décloisonnés, orientés vers les usagers (les chefs d’établissements, les enseignants, les élèves/étudiants et leurs parents) et beaucoup plus participatif. Les procédures de nomination, affectation, promotion seront transparentes et clairement notifiées.

Cette évolution prendra du temps, d’autant plus que les moyens accordés par la FWB sont beaucoup trop limités, mais il devrait montrer ses premiers effets assez rapidement, l’objectif étant d’organiser un enseignement public de qualité au bénéfice des générations futures. WBE, maison du service public, dotée à 100% par la FWB comme le garantit le Décret spécial, continuera à proposer un projet pédagogique pour chaque écolier, chaque élève, chaque étudiant, quelles que soient ses spécificités, de l’Enseignement préscolaire à l’Enseignement supérieur.

Pour ce qui me concerne, j’ai accepté d’assurer temporairement la présidence du Conseil et d’endosser les charges de l’Administrateur général en attendant son arrivée car je suis, depuis toujours, un ardent défenseur de l’enseignement public, neutre et ouvert à tous. Je trouve aujourd’hui, à travers cette mission, une occasion de concourir concrètement à cet objectif. J’espère pouvoir me montrer à la hauteur de ce formidable défi…