Max Planck sur l’idée de transformer tous les abonnements en APC, idée décrite dans ce livre blanc : http://openaccess.mpg.de/2121558/MPDL_Open_Access_White_Paper

L’effort permanent de scientifiques influents pour pérenniser le « business model » et le chiffre d’affaire des multinationales de l’édition à leurs propres dépens me sidérera toujours.
Que les grands prédateurs des ressources de la recherche utilisent tous les moyens que leur argent leur permet de déployer (séduction des chercheurs, promotion de l’évaluation par le prestige, lobbying intensif des instances décisionnelles) pour maintenir leur commerce et le rendre encore plus florissant me semble normal (après tout, ce sont des marchands et la règle est évidente), mais que les chercheurs se précipitent tête baissée pour trouver, sous prétexte de rationalisme, voire de « réalisme », à travers de soi-disant avantageuses négociations, des solutions qui agréent aux responsables de leur syndrome de Stockholm, au lieu de reconquérir leur indépendance, me déconcerte et, à vrai dire, me décourage complètement.
Le mouvement de l’Open Access a gagné la première bataille (un long combat de 20 ans). Il est en train de perdre la suivante.

Advertisements