Un article à lire : « Le libre examen pour tous » sur le blog de Nadia Geerts.

La laïcité, dans sa meilleure acception.
– Pas de liberté d’expression, tant réclamée par (presque) tout le monde ces temps-ci, sans liberté de pensée.
– Pas de liberté de pensée sans liberté de conscience.
– Pas de liberté de conscience sans la liberté absolue de tout examiner sans directive contraignante, sans guide a priori, sans gourou, sans directeur de conscience.
– Laïcité de l’éducation obligatoire et liberté de chacun pour ce qui est facultatif.

Chacun fait comme il l’entend dans sa sphère privée mais personne n’impose de contrainte de conscience, de pensée ou d’expression dans la sphère publique.

La laïcité n’est pas un culte, c’est un état desprit, une attitude.
Elle n’est l’ennemi d’aucun d’eux, tant qu’ils ne veulent rien imposer à la collectivité car c’est là que s’arrête sa tolérance : elle ne peut, par définition, accepter l’ingérence des convictions personnelles dans la vie publique et dans sa gestion. En cela, il reste encore du chemin à parcourir en Belgique.

La laïcité n’est pas l’apanage des athées et des agnostiques mais elle appartient à toutes et à tous. A chacun de se l’approprier sans toutefois tenter de l’altérer ni de la pervertir.
Elle est la recette du « vivre ensemble » harmonieux.
Elle est synonyme de démocratie.

Publicités