A lire : Le Vif en ligne, 15/11/2014

Je n’ai pas vécu les années 30, et encore moins en Allemagne. Mais j’ai l’impression qu’il ne faut plus cette expérience-là pour comprendre comment, par de petites phrases insidieuses — ou, comme ici, extrêmement claires — la bête immonde (*) peut monter jusqu’au sein d’un gouvernement démocratiquement constitué.

(*): Bertolt Brecht (1941), la Résistible Ascension d’Arturo Ui.

Arturo Ui[Image: Festival « Off », Avignon, 2014]

Publicités