En décidant de me lancer dans la promotion des Arts et des Sciences dans la région liégeoise pour ma troisième vie, je ne pensais pas pouvoir contribuer aussi vite au lancement d’une initiative d’une telle ampleur et d’une telle qualité. Séduit par l’enthousiasme et le dynamisme des deux jeunes fondatrices de l' »Orchestre de Chambre de Liège », Anne-Sylvie Primo et Maritsa Ney, j’ai immédiatement accédé à leur demande de devenir le président de l’asbl qui les encadre. Je jouais une carte relativement sûre: bien que d’un âge moyen en dessous de 30 ans, les 15 musiciens de l’OCLg sont des professionnels menant tous une carrière dans diverses institutions, groupes ou orchestres établis. Toutefois, le défi etait de taille puisque la philosophie de l’OCLg, qui fait aussi son originalité, etait de jouer sans chef, ce qui est plutôt rare en musique classique. Mais le répertoire de l’OCLg est très eclectique, il suffit de voir le programme de leur premier concert: Tchaikovski et Piazzola. Éclectisme et audace: les morceaux choisis sont un défi en eux-mêmes. La première privée fut un succès total. La maîtrise de cet orchestre, dont le premier violon est le meneur discret et efficace, a épaté et enchanté tous les heureux auditeurs. C’est pourquoi je vous invite à ne pas manquer ce concert qu’ils donneront en première publique le 15 novembre prochain à 20h en la Salle académique de l’Université de Liège.

 

image

Publicités